loi scélérate – un peu (trop) de sérieux

20 décembre 2005 | 6 commentaires

icone vlc

Aujourd’hui à partir de 16h et toute la nuit, on débat à l’assemblée nationale d’une loi appelée « DADVSI ». Elle dit entre autres que les éditeurs qui mettent des protections anti-copie sur les CD et les DVD ont raison et qu’il est maintenant interdit de chercher à les contourner. Plus moyen de mettre un CD « Copy Controlled » protégé sur son iPod – le moyen existera toujours, mais sera illégal. Plus moyen de lire un DVD avec vlc. Plus moyen de faire un divx à partir d’un DVD. Tous ces usages, qui étaient autorisés par le droit à la copie privée, deviendraient illégaux.

Pourtant on aura toujours envie de copier un bon disque pour un ami (c’est autorisé actuellement), et il faudra se cacher ou craindre les représailles. Et pour se copier à soi-même le CD protégé sur un CD vierge parce-que-le-lecteur-de-la-voiture-ne-lit-pas-les-CD-protégés, tintin. Bref c’est le noël avant l’heure des « vendeurs de produits culturels » – au sens large, et je ne rentre pas dans le débat de savoir si oui ou non ils ont besoin de ça pour vivre, je rappelle seulement que les gens qui achètent, utilisent et copient des disques sont avant tout leurs clients.

Plus d’info sur le site de l’eucd.info, de VideoLAN, voir aussi l’article de Libé du jour consacré à ce sujet, ainsi que celui de l’express.

Si vous connaissez un député, c’est le moment de lui parler.
Ah oui, dernier détail : « En raison de la procédure d’urgence indûment invoquée sur ce projet de loi, l’Assemblée n’aura le droit qu’à une seule lecture. » – ça et le fait que la loi est votée de nuit, juste avant noël au moment où, légitimement, les gens et les députés ont largement autre chose à faire et à penser, comme dirait ma grand-mère c’est le pompon.

une bonne nouvelle

7 juillet 2005 | écrire un commentaire

Il y a qq mois, je me désolais de la fermeture du Glaz’Art, comme un emblème de la disparition progressive des lieux de concert parisiens à la fois accessibles au petites structures et « dignes » (vu depuis mon petit bout de lorgnette de musicien).

Aujourd’hui la situation semble s’arranger (cf. aussi l’annonce de la non-fermeture), ça prendra sans doute encore du temps et des efforts pour arriver à une situation stable, je souhaite donc à tous les gens de Glaz’Art un avenir serein et meilleur, et des négociations fructueuses avec les partenaires politiques. A Paris en ce moment la région et la municipalité (+ le département qui est confondu) sont à gauche, qu’ils le montrent.

le Glazart ferme…

18 novembre 2004 | écrire un commentaire

le Glazart ferme (pour la partie concert au moins). C’est une grande tristesse de voir disparaître un des derniers lieux de musique accessibles aux groupes en devenir. Les petits humains y avaient joué une unique fois, mais c’était un bon souvenir, la salle était grande et chaleureuse, et les gens sympas. Bravo et bon courage à vous dans cette bataille !

Après l’Ailleurs disparu il y a 4 ans, il ne restera bientôt plus que la fameuse péniche pour fournir une vraie scène pour des concerts de jeunes artistes créatifs et autoproduits – allez au concert et saluez Geneviève, le capitaine.

(article mis à jour en juillet 2005, eh oui maintenant on utilise un moteur de blog on peut faire des trackbacks)

chute des ventes de disques

29 septembre 2004 | écrire un commentaire

en France. Les majors lancent l’offensive [libé]. Lire aussi cet article [404 brain not found].

« Page précédente

Entries and comments feeds. Valid XHTML and CSS. ^Top^
27 queries. 0,129 seconds.