Avril et puis va-t’en

Album : L'explorateur

pochette

Comme le jour qui rassure
Paris la saison des vents,
Comme Juillet qui paresse
Sur les marronniers rouge sang,
Comme s’entête l’azur
Puisses tu jusqu’au Printemps
Rester quand l’automne presse
Amour, touche l’Avril et puis va-t’en…

Car sous le Pont Notre-Dame,
La Seine a gardé des traces
Des amoureux qui se pâment
Au son des notes du chant de Mars.

Comme le jour qui vacille
Devant Décembre naissant,
Comme Juillet qui succombe
Quand la pluie se noie en torrents
Comme l’azur qui supplie
J’ai besoin de temps en temps
De croire que point tu ne tombes
Amour, songe à l’Avril et puis va-t’en…

Rappelle-toi St-Sulpice
Montmartre et tous ses halos
Est-ce que ce furent des supplices
Pour qu’ils ne restent qu’oripeaux ?

Comme le jour agonise
Janvier fait vriller les vents,
Comme Juillet qu’on achève
Denfert s’est maquillé de blanc,
Comme l’azur réalise
Je crois savoir maintenant
Plus belle sera la relève
Amour, oublie l’Avril et puis va-t’en…

pas de réaction pour le moment

Aucune réaction pour le moment »

Leave a comment

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Entries and comments feeds. Valid XHTML and CSS. ^Top^
23 queries. 0,145 seconds.